Vous êtes confortablement assis dans votre maison et on sonne à la porte.  Un pur étranger vous dit travailler pour la banque XYZ, qui est justement votre institution financière. Il vous demande de lui prêter votre carte de crédit avec le NIP et vous promet de la rapporter dans quelques heures. Vous allez sûrement refuser, n’est-ce pas? Certains n’ouvriront même pas la porte, ce qui est probablement la meilleure chose à faire.

Cette situation décrit un peu naïvement  l’une des nombreuses façons qu’utilisent les hackers pour vous soutirer des informations ou infecter votre ordinateur avec différentes formes de piratage.

Voici des exemples qui me sont arrivés personnellement :

A) Un courriel de quelqu’un que vous ne connaissez pas indique :  « Voici votre contrat pour vos services. Veuillez le remplir et nous le retourner. » En pièce jointe se trouve document en format Word.

S’il provient d’une adresse générique  (hotmail, gmail, outlook, yahoomail, etc.) : effacez ce courriel.

S’il provient d’une adresse qui semble être une entreprise légitime mais que vous ne connaissez ni cette entreprise ni la personne qui vous l’envoie : méfiance! Certaines entreprises sont elles-mêmes victimes de hackers qui utilisent leur courriel à des fins illicites. Validez avec d’autres personnes avant d’ouvrir les pièces attachées au courriel.

Si vous n’êtes pas certain, faites suivre le courriel à au support informatique qui pourra valider.

B) Vous recevez un courriel de votre banque qui vous demande de cliquer sur un lien pour valider vos informations bancaires. Le tout semble légitime : il y a le logo de la banque, les couleurs, la police, etc.

De grâce, ne cliquez pas sur le lien!

En cas de doute, contactez votre banque par téléphone ou bien ouvrez vous-même votre fureteur préféré et entrez directement l’adresse Internet de votre banque (par exemple : www.desjardins.com) Vous serez certains que vous serez dirigés vers le bon site Web et non un site de hackers. Avertissez votre institution financière et/ou le Centre anti-fraude du Canada (1-888-495-8501).

C) Quelqu’un que vous connaissez vous envoie un courriel demandant d’ouvrir la pièce attachée au courriel.

Si cela vous semble inhabituel ou que le nom de la pièce attachée se termine par .exe, .com, .php, ou .html, il y a de forte chance que votre ami ait été victime d’un piratage qui utilise son propre courriel pour se répandre. N’ouvrez pas avant de valider avec votre contact.

D) Quelqu’un vous appelle affirmant travailler pour Microsoft, Bell ou Vidéotron et avoir besoin de vérifier si votre ordinateur est bien configuré, allant jusqu’à demander votre mot de passe

Je peux vous assurer que ces entreprises n’appellent personne pour cela. C’est assurément un hacker.

E) Un type de virus a été assez répandu depuis plusieurs mois. On l’appelle « crypto locker ».  Ce genre de virus est souvent envoyé par courriel et demande de cliquer sur un lien ou bien d’ouvrir un document ou pièce attachée au courriel.

Attention!

Ce virus verrouille les données de votre ordinateur et demande le paiement d’une rançon pour obtenir le mot de passe pour déverrouiller. Surtout, ne payez pas cette rançon et informez-vous auprès de votre support informatique.

Quelques précautions à prendre :

  • Assurez-vous d’avoir un bon anti-virus de qualité et maintenez-le à jour.
  • Soyez vigilant avec votre courriel et les pièces en attachement : Est-ce que je connais cette personne? Cette entreprise? Est-ce que j’attendais ce document en pièce jointe?
  • Soyez vigilant avec les sites Internet que vous fréquentez. Vous pouvez installer gratuitement WOT sur votre fureteur préféré et vous serez averti si le site auquel vous voulez accéder a mauvaise réputation.

Dans tous ces cas, nos agents de support Noxent sont là pour vous aider à être prévoyants.

JeanJulien_President-DirecteurGénéral_2

Jean Julien
Président et Directeur général

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Partagez cette nouvelle!